Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


vendredi 21 mars 2008

Quelques mises en garde et une nouvelle horripilante.

Une information sur France 2 ce 21 mars 2008.

5 médecins de Limoges qui rédigeaient de fausses ordonnances et revendaient ensuite les médicaments à l'étranger et ce bien évidemment très chèrement.

Cela à coûter tout simplement la bagatelle de 91 000 € sur 2 ans à la sécurité sociale.

Et après cela, on dira encore que c'est le patient qui coûte cher à la sécurité sociale.
Alors que pour le moment, on n'arrête pas de mettre à jour ce type de détournements pratiqués pas les médecins.
Et ils nous disent de leur faire confiance...............!!!!

De telles pratiques sont vraiment inacceptables et sont surtout complètement contradictoires avec le serment d'Hypocrate d'une part mais également complètement irrespecteux vis-à-vis des malades.


L'émission "Envoyé spécial" de France 2 le jeudi 20 mars 2008.

Le Docteur T.Hertoghe et C.Dalle encore bien à l'honneur mais pas du tout dans le bon sens.
Voir T.H se "gaver" de 25 gélules d'affiler en guise de petit déjeuner, ce n'est guère rassurant de se faire traiter par ce monsieur, qui se prend pour un spécialiste en hormones alors qu'il n'est que généraliste.
Et à le voir sur les foires et autres endroits du même type, c'est plus un vrai commercial, un vrai bonimenteur, qui vante sa marchandise qu'un médecin qui préconise vraiment un traitement utile.

Dans une autre émission, on avait pu voir le Docteur C.D de Paris aller en Suisse consulter un de ces confrères et se faire injecter des cellules souches dans le corps sans aucune garantie de ce qui peut arriver.
Ces deux messieurs ont des façons de procéder bien dangereuses et font courir les mêmes risques à leur patient.

Comme le dit un des médecins spécialiste en endocrinologie, à force de prendre des hormones en complément, on apprend à notre corps à ne plus les fabriquer. Donc en fait ce n'est plus un plus mais simplement, on va payer très cher (jusqu'à + de 500 € par mois) quelque chose que normalement on peut avoir gratuitement et surtout produit naturellement par notre organisme.
Et attention la consultation chez le Docteur T.H accrochez-vous et ayez surtout les moyens non seulement de payer le traitement tous les mois, mais aussi la consultation, car elle est tout de même de 170 €.

De plus un patient le disait lui-même il ne peut plus s'en passer. Cela devient une drogue.

Il a été également question de Armour Thyroïd traitement thyroïdien à base d'extrait de thyroïde de porc, interdit en France mais autorisé dans certains pays européens comme la Suisse et la Belgique.
Une mise en garde importante a été faite sur ce produit.
Je vais essayer d'écrire à l'ordre des médecins et au Professeur Jean-Michèl Daninos qui sont intervenus dans le reportage, afin de savoir pourquoi exactement ce médicament est si fortement interdit chez nous, alors qu'il est autorisé dans certains pays.
Il est vrai que des personnes qui l'on testé, ont eu un mieux, mais d'autres ont dû arrêtés pour cause de problèmes divers qui sont survenus.

Le médecin qui mettait en garde hier dans l'émission, parlait surtout que les effets secondaires étaient sur le long terme. Et que les bénéfices de début de traitement, comme pour les autres hormones, sont "euphorisants" et donc cela entraîne à vouloir continuer. Mais des problèmes surviennent et peuvent même être masqués par le médicament lui-même et lorsqu'il est enfin détectable, cela est bien souvent très tardivement.

Donc prudence.

vendredi 14 mars 2008

Le millepertuis.

Le millepertuis est aussi appelé herbe de Saint Jean (elle fleurit vers le 24 juin). Cette appellation existe encore de nos jours, mais elle a été pourtant connue sous bien d'autres noms comme chasse-diable, herbe aux brûlures ou encore herbe aux fées,..... etc, en fonction des propriétés qu'on lui prêtait dans les différentes périodes de l'histoire.

Le millepertuis est une petite plante vivace à fleurs jaunes.
La fleur à des petits points noirs, qui sont en faitede petites vésicules qui une fois pressées donne un liquide rougeâtre, qui est aussi nommé piment rouge et qui contient donc le principe actif du millepertuis à savoir : l'hypericine.

Le millepertuis est connu depuis de nombreux siècles et était utilisé pour traiter différents maux, tels les maux d'estomac et plus précisément les ulcères mais aussi des douleurs comme des névralgies. A notre époque c'est surtout ses vertus d'anti-dépresseur qui sont mises en avant, bien que cette approche était déjà connue au 18ème siècle où on l'utilisait pour traiter les pathologies psychiques telles les névroses, ou légères dépressions.
Son utilisation en temps qu'anti-dépresseur diminua et disparu dans nos régions, avec l'arrivée des anti-dépresseurs chimiques.
Ce sont les allemands qui ont réhabilité la plante. En 1988 elle fut reconnue comme anti-dépresseur naturel.

Comment ça marche ?
Et bien là est la bonne question car on ne le sait pas vraiment.
On sait en revanche qu'il faut au minimum 1 à 2 mois pour qu'il agisse.
L'hypericine agit apparemment comme les anti-dépresseurs chimiques mais on ne connaît pas vraiment le processus.
C'est ce qui permet de dire donc qu'il faut tout de même être prudent quant à son utilisation. Dans le doute généralement on s'abstient mais apparemment en médecine ce n'est pas le cas parfois. On essaye et on constate ensuite les dégâts.

Le millepertuis à cependant tout de même la particularité d'être moins nocif que les anti-dépresseurs chimiques.
Donc quant à choisir un anti-dépresseur si il s'avère absolument nécessaire, autant le prendre naturel et donc pourquoi pas le millepertuis ?!!!!

Mais ceci dit, si ses effets secondaires ne sont pas aussi nuisibles que ceux des anti-dépresseurs chimiques, il n'en reste pas moins, qu'il existe des interactions avec des médicaments mais également des aliments (infirmés à l"heure actuel) et dans le cadre de certaines pathologies, comme Alzheimer, les effets secondaires sont plus qu'indésirables.

Le dosage journalier du millepertuis qui permet une bonne efficacité et surtout l'absence des effets secondaires et de 300 mg 3 fois par jour.
Si on respecte bien ce dosage, en principe les effets sont relativement bénéfiques.

Quels sont les possibles effets secondaires ?
Ils sont comme je l'ai signalé plus haut, des interactions probables avec des médicaments mais aussi et surtout en limitant leurs effets, tels que :
  • certaines inhibiteurs utilisés dans le traitement du sida (Indinavir et autres antirétroviraux)
  • la Cyclosporine qui est un inhibiteur du système immunitaire
  • dans les traitements chimiothérapiques
  • la Statine contenue dans les anticholestérol
  • la Digoxine utilisée lors des maladies cardiaques
  • un anticoagulant et plus précisément la Warfarine
  • la Théophylline qui traite l'asthme
  • les traitements anti-ovulation et donc plus précisément les pilules contraceptives (attention donc aux grossesses surprises)
  • des antipsychotiques
  • antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine = ISRS surtout chez les personnes âgée
  • les anti-dépresseurs inhibiteurs de la monoamine-oxydase = IMAO
  • les tricycliques. Ces trois types d'anti-dépresseurs peuvent avoir des interactions dangereuse avec le millepertuis.
  • des anti-douleurs tel que le Tramadol
  • des antimigraineux tel que le Sumatriptan
Remarque 1 : surtout il ne faut pas prendre le millepertuis en remplacement d'un traitement anti-dépresseur chimique sans en discuter au préalable avec le médecin qui pourra établir un calendrier de réduction du chimique et donc de doser au mieux le millepertuis de remplacement.

Remarque 2 : d'autres traitement peuvent entrer en conflit avec le millepertuis comme la levothyroxine.
Donc par mesure de précautions, si il y a un autre traitement chimique et ce quel qu'il soit, mieux vaut éviter les cures de millepertuis.

Des effets indésirables directs liés à la prise même.
  • Des maux d'estomac, troubles digestifs donc mieux vaut le prendre pendant les repas.
  • Éviter les expositions au soleil pendant le traitement, car il a été observé des problèmes de photo sensibilité, ce qui peut donc faire apparaître des allergies cutanées, surtout si vous avez la peau clair ou sensible aux rayons du soleil.
  • Pour les personnes faisant des séances de rayons UV, le millepertuis est absolument déconseillé.
  • De la nervosité.
  • De la fatigue.
  • Une sécheresse buccale. Donc les personnes atteintes d'un syndrome de Gougerot-Sjögren doivent absolument éviter d'en prendre.
  • Des maux de tête importants.
  • Un surdosage peut être cause de bien des problèmes. Donc surtout ne pas aller au-delà de la dose de 300 mg 3 fois par jour conseillée.
Des aliments contre indiqués.
Pendant une période le vin et le fromage pouvait être des aliments contre-indiqués avec le millepertuis.
Des analyses ont été faites qui auraient apparemment infirmés ces propos.
La Thyramine contenue dans le vin rouge et le fromage était mise en cause.

Des maladies pour lesquels il faut éviter le millepertuis.
Comme dit plutôt :
  • La maladie d'Alzheimer.
  • La schyzophrénie.
  • La bi-polarité.
Autres cas.
Chez les femmes enceintes et les nourrissons ainsi que les enfants en bas-âge L'absence de données à leur sujet engendre le principe de précaution.

L'arrêt de la prise du millepertuis doit se faire en sevrage régulier. Il est assez rapide puisqu'il peut être fait en 15 jours ou au plus 3 semaines, ce qui est complètement différent en ce qui concerne les anti-dépresseurs chimiques qui peut prendre plusieurs mois.

Liens utiles :
Millepertuis

Le millepertuis : un antidépresseur au banc d'essai

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.