Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


mardi 9 février 2010

Le groupe des vitamines B : la B3 ou PP.

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.


La vitamine B3 ou PP
Elle est aussi appelée niacine.
Elle est hydrosoluble.
C'est l'organisme qui la synthétise et pour cela il a besoin d'un acide-aminé essentiel : le tryptophane qui est apporté par certains aliments soit : les oeufs, les volailles et les produits laitiers.
Mais d'autres éléments sont aussi nécessaires : la vitamine B2, la vitamine B6 ainsi que du magnésium.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B3 ou PP varient selon l'âge et le sexe.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrisson : 2 à 4 mg
  • Enfants de 1 ans jusqu'à 12 ans : de 6 à 12 mg
En fonction du sexe :
  • Adolescents de 13 à 19 ans : 16 mg
  • Adolescentes de 13 à 19 ans : 14 mg
  • Hommes : 16 mg
  • Femmes : 14 mg
  • Femmes enceintes : 18 mg
  • Femmes allaitantes : 17 mg
Source

Les aliments qui en apportent le plus
  • le foie tous animaux
  • toutes viandes
  • volaille
  • poissons
  • fruits secs (arachides)
  • céréales (all Bran)
Liste non exhaustive.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
Elle est extrêmement importante pour de multiples fonctions de l'organisme comme par exemple :
  • dans la dégradation et l'utilisation des protéines ainsi que des lipides et des glucides
  • dans le fonctionnement de l'appareil digestif
  • dans la formation des globules rouges,
  • dans la circulation sanguine,
  • transporte l’oxygène nécessaire aux cellules,
  • dans le fonctionnement du système nerveux
  • dans la production des neurotransmetteurs
  • dans la synthètisation des hormones sexuelles,...etc
Analyse médicale

Sang : 38 à 58 µmol/l soit : 4,6 à 7, 1 mg/l
Globules rouges : 93 à 116 µmol/l soit : 11,4 à 14,2 mg/l

Ce qui peut provoquer des carences
  • certains traitements médicamenteux : Isoniazide (antibiotique), Carbidopa (traitement des maladies neuro-dégénératives : exemple Parkinson)
Ce que les carences peuvent entraîner
  • fatigue
  • maux de tête
  • vertiges
  • troubles de l'humeur
  • des fourmillements dans les pieds et les mains,
  • perte d'appétit,
  • problèmes cutanés dû à l'exposition au soleil
  • Pellagre (carence très importante)
Ce que l'excès peut provoquer
Fait augmenter le taux du bon cholestérol soir le HDL en faisant diminuer le mauvais cholestérol soit le LDL. Et pas conséquent fait diminuer le cholestérol. Elle est plus efficace à ce niveau en association avec les statines, mais provoque des effets secondaires importants non négligeables :
Effets avec prise de 100 mg/jour et jusqu'à 1000 mg/jour
  • vasodilatation au visage et au cou
  • des troubles gastriques
  • démangeaisons
  • maux de tête
  • troubles hépatiques (rares)
Diminue également le taux des triglycérides.

Doses maximales quotidiennes supportables
  • De 1 à 3 ans : 10 mg
  • De 4 à 8 ans : 15 mg
  • De 9 à 13 ans : 20 mg
  • De 14 à 18 ans : 30 mg
  • Adultes : 35 mg
Ceci sans distinction de sexe, donc tenir compte du fait que les femmes ont des besoins légèrement inférieurs aux hommes sauf en cas de grossesse ou d'allaitement.

Remarque : Si il y a une nécessité de complément de vitamine B3 par prise médicamenteuse, mais aussi pour les besoins supplémentaires des autres vitamines du groupe B, la prise doit être faite au cours du repas. L'assimilation sera ainsi plus complète.
Tout supplément doit être fait sous surveillance médicale stricte.
Les effets secondaires d'un surdosage étant très importants.

Le groupe des vitamines B : la B2

La vitamine B est en fait un groupe qui en comporte plusieurs soit :
(en vert celle détaillée ici)
Chacune d'elles ont cependant des répercussions précises et différentes sur l'organisme, c'est pourquoi il est nécessaire de les voir séparément.
Ces vitamines doivent absolument être apportées par l'alimentation car elles sont hydrosolubles, elles ne peuvent donc pas être stockées.

La vitamine B2
Appelée aussi riboflavine, on la retrouve sous l'appellation de E 101 dans l'alimentation industrialisée. En effet elle a une coloration jaune-vert ce qui permet de l'utiliser en guise de colorant naturel.

Elle est synthétisée au niveau de l'intestin par la flore intestinale mais cette synthétisation est en quantité insuffisante, d'où un apport par l'alimentation reste indispensable.
La vitamine B2 a cependant la particularité que ses besoins soient différents en fonction de chaque individu. En effet, le poids, les activités physiques sont aussi des facteurs qui peuvent modifier les besoins.

Les besoins quotidiens normaux
Les apports journaliers recommandés en vitamine B2 varient selon l'âge et le sexe.
Donc ici vous trouverez les quantités approximatives en fonction de ces critères principaux, mais le poids, et les activités peuvent aussi entrer en ligne de compte.

Quel que soit le sexe :
  • Nourrissons : 0,4 mg
  • Enfants de 1 ans jusqu'à 9 ans : de 0,8 à 1,3 mg
En fonction du sexe :
  • Enfants de 10 à 12 ans : Garçons : 1,4 mg / Filles : 1,3 mg
  • Adolescents de 13 à 19 ans : 1,6 mg
  • Adolescentes de 13 à 19 ans : 1,4 / 1,5 mg
  • Hommes : 1,6 mg
  • Femmes : 1,5 mg
  • Personnes âgées (>75) : 1,6 mg
  • Femmes enceintes : 1,6 mg
  • Femmes allaitantes : 1,8 mg
Source AFSSA.

Les aliments qui en apportent le plus
  • foie gras
  • foie, cœur, rognon
  • viande de bœuf, porc
  • fromage de chèvre
  • camembert
  • les œufs
  • levure alimentaire
  • céréales
  • les fruits secs
Liste non exhaustive.

Remarque : elle résiste très bien à la chaleur et est donc de ce fait peu éliminer lors de la cuisson.
De la même façon, elle supporte aussi très bien la congélation. Donc on la retrouve en bonne quantité même si les aliments ont été congelés.

Son rôle et sur quels éléments de notre organisme elle intervient
  • elle intervient sur le métabolisme des glucides, lipides et protéines, elle permet ainsi la transformation des aliments en énergie
  • elle intervient pendant et sur la croissance
  • elle prend soin de notre peau
  • elle permet le bon fonctionnement du nerf optique, associée pour cela avec la vitamine A.
Analyse médicale

75 à 150 µg / l

Ce qui peut provoquer des carences
Il n'y a pas de carence à proprement parlé, car la vitamine B2 existe dans la plupart des aliments mais surtout comme dit précédemment, elle est aussi synthétisée en partie par la flore intestinale.
Mais peut donc toutefois observer une carence dans les cas suivants :
un syndrome de mal-absorption
l'hypothyroïdie
des diarrhées
l'utilisation d'aliments, boissons et de traitements diurétiques
la lumière peut l'éliminer des aliments
les personnes âgées
Ce que les carences peuvent entraîner
  • les cheveux et les ongles peuvent devenir cassants et ternes.
  • les yeux peuvent être secs ce qui implique l'apparition de démangeaisons, de picotements. La vascularisation peut être modifiée et entraîner des lésions oculaires et plus précisément une opacité du cristallin.
  • une hypersensibilité à la lumière (photophobie)
  • la peau peut en être altérée au niveau du front, des joues et du nez
  • une altération du goût due à une inflammation de la langue
  • les lèvres sont sèches et peuvent se fissurer facilement. Elles sont alors d'un rouge très foncé
Ce que l'excès peut provoquer
Tout comme pour les carences, il n'y a pas vraiment de risque.
En effet, si il existait un excès l'organisme l'éliminerait immédiatement par les urines.
Mais si cette élimination ne pouvait se faire suite à une insuffisance rénale par exemple, un excès pourrait alors montrer :
  • des démangeaisons
  • des nausées
  • une faiblesse musculaire
  • des engourdissements
Remarque : Si il y a une nécessité de complément de vitamine B2 par prise médicamenteuse, mais aussi pour les besoins supplémentaires des autres vitamines du groupe B, la prise doit être faite au cours du repas. L'assimilation sera ainsi plus complète.

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.