Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


mercredi 1 septembre 2010

Article vivement recommandé !! A lire absolument.

Un article vraiment bien fait.
Les explications contiennent des éléments techniques, mais les explications données sont claires et peuvent vraiment être comprises facilement par tous.

Il explique parfaitement le principe de la conversion entre autre bien entendu, mais aussi à quoi servent la thyropéroxydase et la thyroglobuline et donc du même fait ce que les anticorps du même nom peuvent empêcher.

Donc à lire absolument et à conserver dans vos archives ou à prendre quand vous allez voir votre médecin un peu récalcitrant.

Physiologie de la glande thyroïde.

Extrait :
La désiodation périphérique est le fait d’enzymes :
- la 5’ désiodase qui permet la conversion de T4 en T3 et dont il existe plusieurs types. La 5’ désiodase de
type 1, retrouvée dans le foie, le rein, la thyroïde et de nombreux autres tissus périphériques, est fortement modulée
par l'état nutritionnel.
La 5’ désiodase de type 2 est présente dans le système nerveux central, l'hypophyse et la thyroïde. Son activité est
majorée en cas d'hypothyroïdie de façon à couvrir les besoins du nerveux central en hormones actives.
- la 5 désiodase transforme la T4 en T3 reverse, inactive.
La dégradation des HT se fait au niveau du foie et du rein par diverses voies : conjugaison (puis excrétion biliaire),
désamination et décarboxylation de la chaîne latérale alanine, désiodation périphérique, ...
Le texte parle même donc aussi de  la T3 reverse, dont ceci aussi qui est très important
L’autorégulation thyroïdienne correspond à des mécanismes transitoires permettant :
- un blocage de l’iodation et de la sécrétion en cas d'excès d'iode (effet Wollf-Chaikoff)
- une plus grande sensibilité des thyréocytes à l'action de la TSH en cas de carence en iode.
- Enfin, la captation d’iode est d'autant plus forte et plus prolongée que la glande est pauvre en iode et
inversement
L'état nutritionnel conditionne le niveau de désiodation périphérique. En cas de jeûne, de dénutrition ou
d’hypercatabolisme, la 5’ désiodase est inhibée avec diminution des taux sanguins de T3 et augmentation de ceux de T3 reverse.
Ici on voit à quel point il est nécessaire de ne pas faire de régime privatif si on est en hypothyroïdie. Ici il est clairement expliqué pourquoi cela aggraverait le problème de l'hypothyroïdie et donc du poids du même coup.

Autres :
B.3 – Métabolisme lipidique
Les effets des hormones thyroïdiennes sur le métabolisme lipidique sont complexes avec une augmentation de la synthèse de cholestérol mais également de sa dégradation hépatique, une plus grande expression des récepteurs pour le LDL cholestérol, une augmentation de la lipogénèse et de l'oxydation des acides gras libres.
Au final, elles exercent un effet hypocholestérolémiant. Aussi, devant toute hypercholestérolémie, il convient de rechercher des signes d’hypothyroïdie.
Ce qui pourtant n'est pas souvent fait par les médecins. Ils préfèrent vous dire que vous mangez mal et qu'il faut vous mettre au régime.

Voilà quelques exemples d'informations importantes que vous pouvez trouver dans cet article.
De quoi éclairer bien des lanternes, les vôtres mais aussi celles de vos médecins...........

Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.