Rechercher dans le blog

Le forum pour la thyroïde n'est désormais accessible qu'en lecture uniquement.

ATTENTION : je ne réponds pas par mail. Sauf UNIQUEMENT pour les enfants ou futures mamans. Donc c'est de l'ordre du très exceptionnel. Merci de votre compréhension.

Pour couper court à toute controverse : JE NE SUIS PAS MÉDECIN.
Les informations données ne le sont qu'à titre indicatif. Ces informations découlent de lectures et de recoupements de différentes revues, congrès, et sites médicaux sérieux.
C'est votre médecin qui reste avec vous, décideur de la marche à suivre.
compteur


"Pour ceux qui ne tolèrent pas (la nouvelle formule, ndlr), l'ancienne formule du Levothyrox sera disponible à partir du 2 octobre dans les pharmacies", a déclaré la ministre à l'antenne de RMC.
source : AFP


mercredi 10 juillet 2013

Levothyrox ou L-thyroxine ?

 ATTENTION : Ce qui suit ne veut pas dire qu'il faut tous passer au L-thyroxine. Car il y a des personnes qui ont un dosage équilibré avec le Levothyrox seul ou une combinaison de Levothyrox et de Cynomel, ou encore sous Euthyral. Dans ce cas ne changez rien. Mais pour les personnes qui ont des symptômes importants de : vertiges, démangeaisons cutanées, excitabilité de la peau, nervosité accrue dès une légère augmentation du Levothyrox, transit perturbé avec perte d'appétit, nausées,... alors oui, cela peut être intéressant.
_______________________________________________________________________
Le traitement classique dans le traitement d'une hypothyroïdie est le Levothyrox. 
Est-il le seul traitement ? Non. 
Est-il le meilleur traitement ? Non. 
Eh oui la réponse est non. 

Car en fait le Levothyrox est un traitement qui ne contient que de la T4 mais aussi de nombreux excipients. Et ce sont les excipients qui en fait, semblent poser le plus de problèmes. 
Il existe aussi Euthyral qui lui contient de la T4 et de la T3, l'hormone active. Il contient également de nombreux excipients similaires à ceux du Levothyrox. Le traitement étant produit pas le même labo. Euthyral donne de meilleurs résultats, car il contient de la T3. Mais il a un petit problème, c'est que si on veut augmenter ou diminuer une hormone, on en fait autant avec l'autre et pourtant ce n'est pas forcément ce qui serait l'idéal.
Il existe aussi le L-thyroxine qui est de la T4 uniquement aussi comme le Levothyrox mais à la différence qu'ici il s'agit de gouttes et donc moins d'excipients et surtout différents de ceux du Levothyrox. 
Voir : Les traitements pour la thyroïde. (récapitulatif) pour en savoir plus sur les différents traitements.

Le Levothyrox, permet normalement d'apporter des hormones T4 qui seront ensuite converties par différents organes dont principalement le foie, en hormones T3, qui sont elles donc les hormones actives et donc extrêmement importantes. 
Logiquement, on devrait se sentir mieux, ce qui arrive le plus souvent. Mais il y a des personnes, nombreuses malgré tout, qui ont des effets secondaires à la prise du Levothyrox. Effets secondaires que l'on a tendance à indiquer comme étant les symptômes d'hypothyroïdie. Mais en fait, il est fort probable que ce soient les excipients du Levothyrox qui soient en cause.

Actuellement plusieurs personnes ont fait, ou font une expérience qui tend à prouver que c'est bien ce qui se passe. 
Ces différentes personnes, dont je suis, en fait ont modifier leur traitement pour prendre du L-thyroxine, donc le traitement en gouttes. 
Je dirais ce qui se passait pour moi puis je donnerai un autre exemple précis et vous verrez ainsi où se situent les différences. 

Mon cas. 
Avec le Levothyrox, je ne pouvais pas augmenter le dosage sans subir très rapidement des symptômes désagréables comme : insomnies, bouffées de chaleur (ménopause mise à part, je tiens à le préciser), maux de tête. Donc afin d'éviter ces problèmes j'ai réussi à trouver un dosage de Levothyrox qui me laissait tranquille. Soit 50 µg seulement. Mais il y avait aussi un gros manque de T3. Donc je prenais en supplément 1/2 Cynomel (ne contient que de la T3) en 2 prises de 1/4 de comprimé.
Les derniers résultats sanguins avec ces dosages (je ne donne pas la TSH car elle est sensiblement la même et de toute façon ne nous éclaire pas vraiment, ce qui importe ce sont les deux hormones) : 
T3 : 3,65 norme du labo 2 à 4,4.
T4 : 0,84 norme du labo 1 à 1,6.
Donc T4 très basses et malgré la prise en traitement elles ne volaient pas haut.

J'ai ensuite commencé la L-thyroxine avec 1/2 cp de Cynomel. Mais très vite, au bout d'une dizaine de jours, j'ai du diminuer le Cynomel et donc je ne prenais plus que 1/4 de cp.
Les nouveaux résultats après deux mois de prise de 10 gouttes de L-thyroxine soit 50 µg, et 1/4 seulement de Cynomel :
T3 : 4,16
T4 : 0,99. 
Donc augmentation des T4 : ce qui implique que l'organisme assimile mieux le traitement. 
Les T3 plus hautes montrent que la conversion est du coup mieux assurée.  Tout en mettant bien avant que l'augmentation des T3 est tout de même importante puisque je ne prend plus que seul 1/4 de Cynomel. Donc l'augmentation de la T3 est bien due à un apport supplémentaires de T4, même si au final dans la prise de sang elles n'apparaissent pas beaucoup plus hautes.

Et depuis le L-thyroxine des changements importants sont intervenus : 
Fatigue améliorée nettement. 
Des démangeaisons importantes étaient présentes partout sur le corps en étant sous Levothyrox. Je ne supportais plus que du coton sur la peau. Mais surtout il y avait les démangeaisons des mains qui m'avaient fait consulter un dermatologue qui avait conclu à un eczéma. Pommades en tout genre n'y ont jamais rien fait, voire même aggravaient la situation. Une amélioration était cependant survenue à la prise de la T3, mais il y avait encore de très fortes démangeaisons. Grattages multiples qui entrainaient des plaies dans les paumes de chaque main. Depuis le L-thyroxine plus rien du tout. Plus de démangeaison = plus de grattage = plus de plaie. Tranquille.
Vertiges. Avant même sans bouger, en étant couchée, des vertiges survenaient, très violents jusqu'à perte d'équilibre dans certains cas. Ici plus rien du tout. 
Plus de maux de tête. 
Chute de cheveux stoppée. Y a même une belle repousse. 
Transit nettement amélioré. 
Appétit revenu. 
Le coeur fonctionne correctement sans à-coup comme c'était souvent le cas.  
Sensation d'être plus légère, plus dynamique, plus vive physiquement mais d'esprit aussi.
Perte de poids, légère mais sans rien faire de particulier pour. ce qui était impossible avant même si j'avais arrêté de manger pendant 3 jours.
Bref l'impression d'être redevenue au niveau énergie, celle que j'étais avant la maladie. 

Un autre exemple du changement intervenu avec le L-thyroxine, c'est celui de kazoli membre du forum. 
En avril 2013 : avec 125 de Levothyrox + 1 Cynomel
TSH : 0.612 norme 0.27 à 4.20
T3 : 6.3 norme 3.1 à 6.8
T4 : 14.9 norme 12 à 22
Elle était complétement H.S couchée du matin au soir plus bien d'autres symptômes.

Les résultats sous L-Thyroxine et SANS Cynomel, excepté quand elle a un petit coup de mou en fonction des activités,  (même normes) :
TSH : 0.578
T3 : 3.9
T4 : 17.3
Ces T4 sont très augmentées. Les T3 plus faibles logiquement puisqu'elle ne prend plus de Cynomel sauf exception.

Pour les symptômes qui ont disparus sont : 
  1. les vertiges qui empêchent de tenir debout 
  2. une asthénie énorme 
  3. l'impression de peser 200 kg  
  4. une prise de poids inexpliquée : prise de 30 kg inexpliqués en 4 mois
Autres améliorations :
Elle a perdu 20kg depuis la prise de L-thyroxine.
Elle refait depuis des activités sportives endurantes. 
Elle n'a plus de douleurs aux articulations alors que les médecins avaient été jusqu'à un diagnostic de spondylarthrite.
Elle n'a plus de diarrhée. 
Elle n'est plus ballonnée des qu'elle mange.
Elle n'a plus de remontées gastriques.
Elle n'a plus de maux de tête.
Sa libido est bien meilleure.
Retour de sa concentration et de sa mémoire.
Ce qui lui a fait terminer sa liste en boutade, elle me dit qu'elle connait enfin le numéro du portable de son chéri par coeur ;-)

Donc pour les personnes qui ont elles aussi ce type de symptômes depuis la prise du Levothyrox, voyez avec votre médecin pour faire le test de la prise du L-thyroxine. 
Sur cette prise de traitement, il y a plusieurs choses à dire très importantes :
  1. le L-thyroxine se conserve uniquement au réfrigérateur.
  2. 1 goutte de L-thyroxine = 5 µg de T4. 
  3. le traitement apparemment mieux prit en considération, mieux assimilé par l'organisme, il est préférable de prendre un dosage inférieur à celui du Levothyrox. Autrement dit si vous avez un dosage de Levothyrox de 75 µg ne prenez pas pour autant 15 gouttes de L-thyroxine mais par exemple 12 ou 13.
  4. si vous avez une association de Cynomel avec votre Levothyrox, diminuez également le dosage du Cynomel. 
  5. attendre au moins deux mois avant de faire un bilan : TSH, T3 et T4, Les trois analyses sont indispensables. Car au départ vous aurez encore de la T4 et les excipients du Levothyrox dans l'organisme et il faut bien entendu attendre un délai raisonnable afin que le Levothyrox soit éliminé au plus gros de l'organisme et que ce soit le L-thyroxine qui ait bien prit le relais. 


Ce que tout bon médecin devrait se rappeler !

Pourquoi ce blog ?

Ma photo
Valenciennes, Nord, France
Je suis atteinte de la maladie d'Hashimoto et d'un syndrome de Gougerot-Sjögren secondaire. Je me suis intéressée de très près à la thyroïde et me suis rendue compte que beaucoup de personnes malades également ne savaient rien sur cette petite glande. D'où l'idée de créer un blog qui l'explique simplement. Depuis mars 2011, un forum est associé au blog afin de mieux aider les internautes.

Archives.